2 minute read

Le nouveau président de la Réserve fédérale Jerome Powell devra relever des défis différents de ceux auxquels a fait face sa prédécesseure, Janet Yellen

Jerome Powell a pris la relève de Janet Yellen à la tête de la Réserve fédérale le 3 février, après avoir été confirmé haut la main à ce poste par le Sénat américain. Il est considéré comme un choix sûr par le président Trump et un homme de consensus, qui devrait tenir fermement la barre de la banque centrale américaine. Les conditions macroéconomiques dans lesquelles M. Powell et le Conseil des gouverneurs de la Fed exercent leurs fonctions pourraient cependant changer à court terme. Elles pourraient trancher nettement avec les conditions largement favorables dont a bénéficié Mme Yellen, ce qui exigera une approche différente en matière de politique monétaire.

L’inflation est peut-être le plus grand problème auquel M. Powell et la Fed seront confrontés. De nombreux économistes s’étonnent de sa relative faiblesse. À mesure que le marché du travail se resserre, les pressions sur les salaires devraient s’accentuer, et l’inflation devrait suivre. Il y a des signes que cela se produit finalement dans les entreprises américaines. Walmart a récemment décidé d’augmenter son salaire minimum, et d’autres entreprises versent des primes ponctuelles à leurs employés.

Même si M. Powell prend la tête de la Fed après une période de calme, la banque centrale se trouve dans une position difficile. Son mandat double de stimulation de l’emploi et de gestion de l’inflation ne changera pas. À un moment ou à un autre, des pressions inflationnistes apparaîtront et forceront la Réserve fédérale à donner du muscle à ses interventions sur les taux d’intérêt.

Le danger est de laisser l’économie américaine surchauffer. Et, à en juger par les trois hausses de taux en 2018 indiquées dans le graphique à points de la Réserve fédérale, elle pense probablement que c’est déjà le cas – dans une certaine mesure. En effet, si l’on saisit bien les nuances des récents commentaires de la Fed, quatre hausses sont possibles. La Réserve fédérale semble se ménager une certaine marge de manœuvre pour le cas où un retour au calme serait nécessaire.

Quel avenir pour la Réserve fédérale?

Si l’on tire des leçons des précédents cycles de hausses de taux, il apparaît peu probable que la Fed laisserait l’économie américaine surchauffer. La vision centriste attendue de M. Powell ne changera probablement pas non plus. Si l’inflation s’emballe, on voit difficilement le Conseil des gouverneurs de la Fed réagir rapidement.

Si le risque de taux d’intérêt est asymétrique, c’est que le risque est surtout que la Réserve fédérale en fasse plus que moins. On a vu des « colombes », comme William Dudley, président de la Federal Reserve Bank de New York, se transformer en « faucons » monétaires. La plupart des gouverneurs de la Fed sont d’avis que les mesures d’assouplissement monétaire ont été un remède efficace. L’économie est en croissance, l’inflation s’accélère, et ils peuvent ramener les taux sur une voie plus « normale ».

La Fed pourrait-elle changer son approche sous M. Powell?

Il est possible que, sous M. Powell, la Réserve fédérale rompe avec le rythme récent des hausses de taux. Pendant les cycles de hausses des taux de 1994 et 1995 et de 2004 et 2005, la Réserve fédérale relevait les taux à chaque réunion. Il n’est pas question de cela actuellement.

Mais pourquoi la Fed ne pourrait-elle pas relever les taux d’un demi-point, plutôt que les hausses prévues d’un quart de point, si l’inflation augmente plus vite que prévu et que cela s’inscrit dans le cycle des réunions de la Réserve fédérale? Les hausses de taux d’intérêt pourraient rester aussi rares qu’elles l’ont été jusqu’à maintenant, juste avoir un peu plus d’ampleur. D’autres membres potentiels du Conseil des gouverneurs indiquent également que la Réserve fédérale continuera d’adhérer à son mandat et de viser le calme. Le président Trump a la possibilité de nommer trois nouveaux membres au Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale, y compris son vice-président. Trump capitalise sur la vigueur de l’économie et le rendement des marchés boursiers pour promouvoir son programme et augmenter ses chances d’être réélu. Il ne risque pas de chambouler la donne en nommant à la Fed un gouverneur trop fanatique en matière de taux d’un côté ou de l’autre.

Si la Fed devient trop austère au goût de Trump, il pourrait exercer des pressions sur les Républicains au Congrès américain pour réécrire le mandat de la Réserve fédérale. Ce serait une stratégie risquée. Mieux vaut laisser la Réserve fédérale faire son travail et ne pas se mettre en travers de son chemin.

La banque centrale suit une doctrine bien établie et est servie par des experts et des économistes établis aux opinions passablement immuables. Un changement radical ne surviendrait que par la force. Mais l’économie est la bonne nouvelle de Trump, et il n’a aucun intérêt à faire quoi que ce soit qui puisse changer cela.

Seul un bond de l’inflation plus marqué que prévu pourrait forcer la Réserve fédérale à adopter des hausses de taux plus musclées que Trump ou le marché le souhaiteraient. La nervosité des marchés à l’idée d’une flambée de l’inflation explique en grande partie le mouvement des taux obligataires au cours des derniers mois. Reste à voir si la Réserve fédérale sera prête à montrer les dents si l’inflation finit par s’accélérer.

Renseignements importants

Sauf indication contraire, tous les renseignements sont ceux d’Aviva Investors Global Services Limited (« Aviva Investors ») en date du 9 février 2018. À moins d’indication contraire, tous les points de vue et les avis donnés sont ceux d’Aviva Investors. Ils ne doivent pas être considérés comme garantissant le rendement d’un placement géré par Aviva Investors ni comme des conseils de quelque nature que ce soit. Les renseignements contenus dans le présent document ont été obtenus auprès de sources jugées fiables, mais ils n’ont pas été vérifiés de manière indépendante par Aviva Investors et peuvent être inexacts. Les rendements passés ne sont pas garants de l’avenir. La valeur des placements et des revenus éventuels qui y sont associés peut varier à la hausse comme à la baisse; les investisseurs pourraient donc ne pas récupérer l’intégralité des sommes placées. Le contenu du présent document ne vise en rien à donner des conseils ou à faire des recommandations de quelque nature que ce soit et il ne doit pas être considéré comme tel. Le présent document ne constitue pas une recommandation de vente ou d’achat d’un placement.

Au Royaume-Uni et en Europe, ce document a été préparé et publié par Aviva Investors Global Services Limited, une société enregistrée en Angleterre sous le no 1151805 dont le siège est situé au St. Helen’s, 1 Undershaft, Londres, EC3P 3DQ et dont les activités au Royaume-Uni sont autorisées et réglementées par la Financial Conduct Authority. Pour nous joindre : Aviva Investors Global Services Limited, St. Helen’s, 1 Undershaft, Londres, EC3P 3DQ. Les appels téléphoniques à Aviva Investors peuvent être enregistrés à des fins de formation ou de surveillance. À Singapour, ce document est diffusé en vertu d’une entente avec Aviva Investors Asia Pte. Limited et s’adresse exclusivement aux investisseurs institutionnels. Veuillez noter qu’Aviva Investors Asia Pte. Limited n’effectue aucune recherche ou analyse indépendante quant au fond ou à la forme du présent document. Les destinataires de ce document doivent communiquer avec Aviva Investors Asia Pte. Limited pour toute question s’y rapportant ou en découlant. Aviva Investors Asia Pte. Limited, une société constituée en vertu des lois de Singapour et enregistrée sous le no 200813519W, est titulaire d’un permis CMSL (Capital Markets Services Licence) valide qui lui a été délivré en vertu de la Securities and Futures Act (chapitre 289) de Singapour et l’autorise à exercer des activités de gestion de fonds. Elle est aussi une conseillère financière dispensée au sens de la Financial Advisers Act (chapitre 110) de Singapour. Son siège est situé au 1 Raffles Quay, #27-13 South Tower, Singapour 048583. En Australie, ce document est diffusé en vertu d’une entente avec Aviva Investors Pacific Pty Ltd et s’adresse exclusivement aux investisseurs de gros. Veuillez noter qu’Aviva Investors Pacific Pty Ltd n’effectue aucune recherche ou analyse indépendante quant au fond ou à la forme du présent document. Les destinataires de ce document doivent communiquer avec Aviva Investors Pacific Pty Ltd pour toute question s’y rapportant ou en découlant. Aviva Investors Pacific Pty Ltd, une société constituée en vertu des lois de l’Australie portant le numéro d’entreprise 87 153 200 278 et le numéro de société 153 200 278, est titulaire d’un permis AFSL (Australian Financial Services Licence) (AFSL 411458) qui lui a été délivré par l’Australian Securities and Investments Commission. Son adresse commerciale est le Level 30, Collins Place, 35 Collins Street, Melbourne, Vic 3000

La dénomination « Aviva Investors » désigne ici l’organisation mondiale d’entreprises apparentées de gestion d’actifs menant ses activités sous cette dénomination. Chaque société apparentée d’Aviva Investors est une filiale d’Aviva plc, une société multinationale de services financiers cotée en bourse dont le siège est au Royaume-Uni. Aviva Investors Canada, Inc. (« AIC ») est située à Toronto et est inscrite auprès de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (« CVMO ») à titre de gestionnaire de portefeuille, de courtier sur le marché dispensé et de gestionnaire des opérations sur marchandises. Aviva Investors Americas LLC est inscrite auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis en tant que conseillère en placements. Elle est également inscrite auprès de la Commodity Futures Trading Commission (« CFTC ») à titre de conseillère en opérations sur marchandises (« CTA ») et de gestionnaire de fonds du marché à terme (« CPO »), et elle est membre de la National Futures Association (« NFA »). Il est possible d’obtenir la partie 2A du formulaire ADV d’Aviva Investors America, qui fournit des renseignements généraux concernant la société et ses pratiques commerciales, en envoyant une demande écrite au Service de la conformité, à : Compliance Department, 225 West Wacker Drive, Suite 2250, Chicago, IL 60606.

RA18/0184/31082018