L’inflation a peut-être chuté dernièrement, mais les mesures de stimulation monétaire sans précédent représentent toujours une menace. Les stratégies qui protègent contre l’inflation restent donc des solutions de placement intéressantes.

Ne pas sous-estimer les stratégies qui protègent contre l’inflation

L’assouplissement substantiel de la politique monétaire mondiale qui a suivi la crise financière de 2008 a fait craindre une reprise vigoureuse de l’inflation. Or, c’est tout le contraire qui s’est produit. La faiblesse des taux persiste aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Europe, mais également au Japon, voire en Chine. Bien que nous n’attendions pas de hausse rapide des prix dans un proche avenir, il faut se garder de croire que les craintes inflationnistes n’ont plus lieu d’être.

L’inflation est latente

La meilleure façon de voir l’inflation à l’heure actuelle est de la considérer comme étant en latence. La baisse de l’inflation s’explique en grande partie par l’effondrement des cours du pétrole et d’autres matières premières, dont l’influence commencera à s’estomper. Par ailleurs, il est vrai que beaucoup d’autres facteurs ont contribué à enrayer l’inflation et qu’ils ne disparaîtront pas brutalement. Il semble ainsi probable que les ménages continueront de réduire leur endettement. De plus, la libéralisation soutenue du commerce mondial continuera à exercer une pression à la baisse sur les prix.

Se méfier des hypothèses hasardeuses

Nous devrions nous méfier des théories annonçant la fin de certains principes économiques qui existent depuis des siècles. Dans les années 1990, nombreux étaient ceux qui croyaient que le temps de la « grande modération » était venu et cette période serait caractérisée par la stabilité permanente des cycles économiques. Vers la fin de cette même décennie, le président de la banque centrale américaine était d’avis qu’Internet avait contribué à créer un nouveau paradigme. Le krach de 2000 et la récession de 2008 ont mis un terme à ces théories. 

Une menace toujours présente

Si nous ne prévoyons pas une augmentation spectaculaire de l’inflation dans l’immédiat, il importe néanmoins de reconnaître les dangers que présentent les fortes mesures de stimulation monétaire qui ont été prises au cours des dernières années. Si les banques centrales réagissent trop lentement à l’amélioration de l’économie mondiale, les prix s’emballeront. Les produits de placements conçus pour offrir un rendement adéquat dans un contexte de faible inflation rempliront pleinement leur rôle si l’inflation progresse de manière inattendue et ils contribueront positivement au rendement des portefeuilles.  

Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs. La valeur des placements et des revenus éventuels qui y sont associés peut varier à la hausse comme à la baisse; les investisseurs pourraient donc ne pas récupérer l’intégralité des sommes placées.