Nos perspectives d’allocation multi-actifs : les valeurs japonaises peuvent-elles surperformer les autres marchés actions ?

Sunil Krishnan, responsable de la gestion multi-actifs, affirme que les attentes modestes des investisseurs se reflètent dans les valorisations des actions japonaises, ce qui constitue une opportunité pour la classe d’actifs de rattraper les autres marchés actions.

2 minutes de lecture

Deux thèmes ont principalement marqué les marchés actions durant la période de reprise post-crise, en particulier au cours des cinq dernières années : d’une part, la domination des actions américaines sur les autres marchés, et d’autre part la faiblesse persistante du style « value » sur les marchés actions. Cela s’explique en grande partie par le meilleur profil bénéficiaire des entreprises gagnantes, qu’il s’agisse d’entreprises américaines, de valeurs de croissance ou des deux à la fois, par exemple au sein du secteur technologique.

Il est intéressant de noter, que nous avons observé une remise en cause de ces thèmes ces derniers mois. La performance relative des marchés mondiaux s’est quelque peu stabilisée par rapport à celle du marché américain, et les indices mondiaux représentatifs des titres « value » ont enregistré des performances conformes à celles des valeurs de croissance. Le style « value » a été profondément délaissé pendant plusieurs années et il est l’une des raisons pour lesquelles les valeurs financières américaines nous semblent intéressantes.

Les actions japonaises présentent des valorisations extrêmement intéressantes

Le marché actions japonais est également un bon exemple. Il présente une forte pondération dans des secteurs comme l’industrie, les technologies axées sur le matériel plutôt que sur les logiciels et, par conséquent, les entreprises affichent un fort levier opérationnel. Cela signifie que leurs bénéfices sont plus volatils car elles possèdent des coûts fixes importants, de sorte que de légères variations des ventes entraînent des variations significatives des bénéfices. Ainsi, la faible croissance mondiale de ces dernières années n’a pas été particulièrement favorable aux bénéfices des entreprises japonaises par rapport aux autres marchés. Un environnement de faible croissance n’est guère favorable à une surperformance de leur part.

Graphique 1 : Prévisions des bénéfices sur 12 mois glissants par rapport aux autres marchés 

12-month forward earnings vs other markets
Source: Refinitiv Datastream, as of 31 December 2019

Les modestes attentes devraient permettre une revalorisation

Cependant, nous sommes arrivés à un stade où une revalorisation est possible. Une longue période de faiblesse du secteur manufacturier et du commerce mondial – et notamment une récession mondiale de l’activité manufacturière pendant la majeure partie de l’année – a pesé lourdement sur la confiance des investisseurs à l’égard des économies à forte intensité manufacturière. Appliquée aux entreprises, cette situation a conduit à des baisses importantes des prévisions de bénéfices au cours des 12 derniers mois. Cela a constitué un frein pour le marché japonais, mais le degré de pessimisme et la décote associée sont tels qu’ils ont créé une opportunité.

Pour donner un exemple, les prévisions pour les actions internationales indiquent que, d’ici la fin 2020, les bénéfices des entreprises seront au moins 10 % supérieurs à ce qu’ils étaient fin 2018. En revanche, les bénéfices des entreprises japonaises devraient à peine évoluer au cours de la même période selon ces mêmes prévisions.

Bénéfices Japon Vs Monde (en volume) 

Graphique 2 : MSCI AC World (bénéfices en volume)

MSCI AC World (earnings in level terms)
Source: MSCI, Aviva Investors, as of 31 December 2019

Graphique 3 : MSCI Japan (bénéfices en volume)

MSCI Japan (earnings in level terms)
MSCI, Aviva Investors, as of 31 December 2019

Il s’agit d’une base de valorisation particulièrement faible, ce qui augmente la probabilité pour les entreprises japonaises de créer une bonne surprise. Nous ne pensons pas que ce potentiel haussier nécessite une forte reprise de l’activité mondiale ou manufacturière ; une stabilisation suffirait. Une croissance de l’économie mondiale n’est pas nécessaire pour que cette revalorisation intervienne.

En outre, le fait qu’en termes de valorisation les ratios cours/bénéfices soient 13 % moins chers que sur les autres marchés actions mondiaux constitue une marge de sécurité1. Le Japon devrait surperformer les autres marchés dans l’hypothèse d’une reprise économique mondiale, mais ces valorisations offrent une certaine protection en cas de croissance modérée.

Inquiétudes liées à la TVA

Les investisseurs ont exprimé leur inquiétude quant à l’impact de la hausse de la TVA au Japon, entrée en vigueur début octobre. La dernière augmentation date de 2014 et avait entraîné une profonde récession.  Aujourd’hui, les bons chiffres du PIB pour le troisième trimestre ont renforcé les craintes que les dépenses aient été anticipées en amont de cette hausse de la TVA, entraînant une chute plus marquée au quatrième trimestre et au-delà.

La principale différence par rapport à 2014 est que, tirant les leçons de l’expérience, le gouvernement de Shinzo Abe a préparé un vaste plan de relance qui devrait prendre effet début 2020 et se poursuivre après les Jeux olympiques d’été.  Nous pensons que ce plan de relance permettra de doper le PIB de plus d’un pour cent, ce qui est significatif pour une économie aussi vaste et léthargique.

Références

  1. 1 Source : Thomson Reuters, au 31 décembre 2019 : Ratio cours/bénéfice de 14,542 pour les actions japonaises contre 16,432 pour l’indice MSCI All Country World

Information importante

Sauf indication contraire, la source de toutes les informations est Aviva Investors Global Services Limited (« AIGSL »). Au 19 décembre 2019. Sauf indication contraire, les points de vue et les opinions exprimés dans le présent document sont ceux d'Aviva Investors. Son contenu ne saurait être interprété comme une garantie de rendement d’un placement géré par Aviva Investors, ni comme un conseil de quelque nature que ce soit. Les informations contenues dans ce document ont été obtenues auprès de sources considérées comme fiables, mais elles n’ont fait l’objet d’aucune vérification indépendante d’Aviva Investors, et Aviva Investors ne peut en garantir l'exactitude. Les performances passées ne présagent en rien des performances futures. La valeur d’un placement et de tout revenu en découlant est susceptible de fluctuer aussi bien à la baisse qu’à la hausse, et il n’est pas garanti que l’investisseur recouvre son montant d’investissement initial. Aucun élément de ce document, y compris les références à des titres, classes d'actifs ou marchés financiers spécifiques, ne doit ou ne peut être considéré comme un conseil ou une recommandation de quelque nature que ce soit. Ce document ne constitue pas une recommandation de vendre ou d'acheter un placement quelconque. 

Pour la région Royaume-Uni et Europe, ce document a été élaboré et émis par AIGSL, entreprise de droit anglais immatriculée sous le numéro 1151805. Siège social : St Helen’s, 1 Undershaft, London EC3P 3DQ. (Londres, Angleterre) Cette entreprise est agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority (autorité des marchés du Royaume-Uni). En France, Aviva Investors France est une société de gestion de portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financiers, sous le n° GP 97-114, une société anonyme à Conseil d’Administration et de Surveillance, au capital de 18 608 050 euros, dont le siège social est situé 14 rue Roquépine, 75008 Paris et immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le n° 335 133 229. En Suisse, le présent document est publié par Aviva Investors Schweiz GmbH, agréé par l’autorité fédérale de surveillance des marchés financiers, la FINMA, en tant que distributeur de fonds de placement collectif.

Le nom « Aviva Investors » utilisé dans ce document désigne l'organisation mondiale des sociétés de gestion d'actifs affiliées exerçant leur activité sous le nom Aviva Investors. Chaque société affiliée à Aviva Investors est une filiale d'Aviva plc, société multinationale cotée de services financiers ayant son siège au Royaume-Uni.

Related views