Les problèmes liés à la résistance antimicrobienne et à la propagation de « superbactéries » résistantes aux médicaments posent de graves risques pour la santé publique et le paysage économique. Nous avons discuté avec les sociétés que nous détenons en portefeuille de leur stratégie en matière de résistance aux antibiotiques.

Nous mettons toujours tout en œuvre pour rester à la pointe de l’investissement responsable, en identifiant les problèmes émergents susceptibles d’avoir un impact sur la performance des entreprises et sur la société dans laquelle elles opèrent. Lorsque nous identifions un problème, nous nous efforçons de comprendre son impact sur les entreprises et la société, et nous nous engageons avec elles individuellement ou en collaboration pour orienter le changement.

Parmi ces sujets figure la résistance antimicrobienne. Les histoires d'horreur portant sur de nouvelles souches de bactéries résistantes aux traitements antibiotiques auraient certainement leur place dans un roman de Stephen King. Mais ce n'est pas seulement la santé qui est menacée par la propagation de "superbactéries" résistantes aux médicaments : les niveaux dangereusement élevés de résistance antimicrobienne (RAM) devraient faire disparaître 100 000 milliards de dollars de la production mondiale d'ici 2050.

Même si les risques pour la santé publique et les entreprises liés à la résistance antimicrobienne sont clairement préoccupants, il existe des signes positifs indiquant une action plus coordonnée entre les gouvernements, l'industrie, les investisseurs et la société civile. Les investisseurs, en particulier, ont un rôle clé à jouer dans l’engagement avec les entreprises en s’assurant qu’elles disposent de politiques solides et en encourageant les bonnes pratiques.

Nous sommes fiers d’être l’un des signataires fondateurs de l’initiative des investisseurs ''Farm Animal Investment Risk & Return'' (FAIRR), qui a fédéré plus de 70 investisseurs institutionnels gérant plus de 2500 milliards de dollars. Cette coalition exige la fin de l’usage systématique et non thérapeutique des antibiotiques dans les chaînes d’approvisionnement des entreprises.

Nous nous sommes engagés collectivement et individuellement avec les entreprises dans lesquelles nous investissons, principalement dans les secteurs pharmaceutique, de la distribution alimentaire et des producteurs pour discuter de leur stratégie sur la résistance aux antibiotiques.

Le résultat le plus remarquable à ce jour a été l’annonce de la suppression par McDonald’s d’antibiotiques extrêmement importants pour la médecine humaine de leur chaîne d’approvisionnement mondiale de produits à base de poulet. Nous avons écrit au PDG de McDonald's pour le féliciter de l'importance de cette étape pour McDonald’s et pour le secteur.

Nous avons également constaté un mouvement important au niveau intergouvernemental, avec le communiqué sur la résistance aux médicaments de l'Assemblée générale des Nations unies jouant le rôle de déclaration d'intention historique.

Nous étions fiers d'être la seule compagnie d'assurance et d'investissement invitée à assister à l'évènement ''Call to Action Conference''. Nous avons également abordé la toute première conférence des investisseurs aux États-Unis sur la résistance aux antibiotiques en mars 2017. Cette réunion a été organisée par FAIRR et organisée dans les bureaux de Blackrock à Manhattan.