Malgré la baisse récente des niveaux d’inflation, la politique de relance monétaire sans précédent constitue toujours une menace. Les fonds qui protègent contre l’inflation restent donc des solutions d’investissement adaptées.

Ne pas sous-estimer les fonds inflation

La politique d’assouplissement monétaire mondiale sans précédent qui a suivi la crise financière de 2008 a engendré des prévisions d’inflation galopante. Aujourd’hui la réalité est bien différente. Les taux faibles persistent aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Europe, mais également au Japon, voire en Chine. Nous n’attendons pas de hausse rapide des prix dans l’avenir proche ; néanmoins, la notion d’une disparition de l’inflation nous semble tout aussi fausse. 

L’inflation dort, elle n’est pas morte

Une inflation en sommeil illustre bien la réalité. Tout d’abord, une grande partie de la baisse de l'inflation s’explique par la chute violente du prix du pétrole et d’autres matières premières. Si l’impact de ces facteurs commence à s’estomper, d’autres contribuent à limiter les niveaux d’inflation – et ils ne devraient pas disparaître brutalement. Il semble en effet probable que les ménages continuent à réduire leur endettement. Ensuite, la déréglementation en cours du commerce mondial devrait continuer à exercer une pression négative sur les prix.

Se méfier des prévisions outrancières

Nous devrions nous méfier des théories qui annoncent la fin de liens économiques qui existent depuis plusieurs siècles. Dans les années 1990, l’idée de la « Grande Modération » - la notion selon laquelle la volatilité resterait basse en permanence - était largement répandue. Vers la fin de cette même décennie, le président de la Banque centrale américaine lui-même avançait qu’internet avait créé un nouveau paradigme. Les crises boursières de 2000 et de 2008 ont mis un terme brutal à ces théories.

Une menace toujours présente

Nous n’anticipons pas une remontée brutale de l’inflation dans l’immédiat. Néanmoins, il est important de reconnaître que les dangers liés aux mesures de relance monétaire en place depuis quelques années sont sans précédent. Si les banques centrales réagissent trop lentement à l’amélioration de l’économie mondiale, les prix remonteront très vite. Les solutions conçues pour chercher à générer du rendement dans un environnement de faible inflation rempliront pleinement leur rôle si l’inflation progresse de manière inattendue, et contribueront positivement à la performance des portefeuilles.

La valeur d’un investissement et des éventuels revenus attachés peut fluctuer à la hausse comme à la baisse et l’investisseur pourrait ne pas récupérer l’intégralité du capital investi.