Actions : quatre points clés à retenir pour 2019

Dans un environnement difficile marqué par des tensions politiques et une hausse des taux d’intérêt, quelles sont les perspectives pour les actions en 2019 ? Voici nos prévisions.

2 minutes de lecture

jigsaw

En 2018, les actions du monde entier ont enregistré des performances mitigées. En début d’année, si la hausse du marché des actions américaines s'est accélérée, les turbulences du secteur des technologies ont rapidement mis fin au rally.

Le différend commercial entre les États-Unis et la Chine – et donc les craintes d'un impact négatif sur la croissance des économies dépendantes de leur commerce  –  a également contribué à cette sous-performance. Les marchés émergents ont été particulièrement touchés. Au Royaume-Uni et en Europe, les incertitudes entourant le Brexit et le budget italien ont été un frein.

Dans ce contexte, 2019 apportera-t-il d'autres mauvaises nouvelles ou les marchés mondiaux pourraient-ils rebondir?

1. Le résultat du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine influencera la performance

Le conflit commercial actuel entre les États-Unis et la Chine devrait peser sur les résultats en 2019, surtout si aucun accord n'est conclu pour empêcher de nouvelles augmentations des droits de douane. Les taxes sur les importations en provenance de Chine affectent déjà le climat des affaires. Elles pourraient entraîner une baisse des dépenses de consommation aux États-Unis si les entreprises répercutaient les coûts sur leurs clients. Les représailles tarifaires imposées par la Chine sur les exportations américaines de produits de base tels que le soja et le pétrole brut commencent également à avoir des conséquences sur le secteur.

Ces tensions ont frappé durement d'autres régions, telles que les économies émergentes. Sur des marchés comme le Royaume-Uni, la plupart des informations négatives ont déjà été intégrées dans les valorisations des sociétés considérées comme les plus exposées. Un apaisement du conflit pourrait donc entraîner une forte reprise des sociétés internationales basées au Royaume-Uni, en particulier dans les secteurs miniers et industriels.

2. Les hausses de taux menacent les entreprises américaines endettées

Le resserrement de la politique monétaire aura probablement une grande influence sur la performance des actions en 2019. Dans un contexte de taux d'intérêt extrêmement bas, les entreprises ont profité d'un accès au financement relativement bon marché pour stimuler leur croissance par le biais de l'endettement. La faiblesse des taux d’intérêt a également eu pour conséquence une abondance de liquidités. Elle a eu l’effet « d’une marée montante » pour les entreprises qui avaient adapté leurs bilans. À présent, avec le durcissement des conditions financières et la hausse des taux d’intérêt, celles qui seront excessivement endettées pourront être particulièrement vulnérables. C’est surtout le cas aux États-Unis où le cycle de resserrement est le plus avancé.

Nous prévoyons qu'une inflation modérée incitera la Banque centrale européenne (BCE) à relever ses taux d'intérêt en 2019. Il est probable que le secteur financier européen dans son ensemble réagisse bien dans un tel cas. Cela créerait des opportunités pour les investisseurs en actions, les titres bancaires semblant actuellement bon marché au regard du ratio cours/valeurs comptable. Inversement, les entreprises européennes des biens de consommation courante sont devenues chères car les investisseurs attachent de l'importance à leurs qualités défensives. Nous évitons donc actuellement ce secteur.

3. La résolution de la situation italienne renforcerait le sentiment en Europe

L'issue de la confrontation entre l'Italie et la Commission européenne aura probablement une influence majeure sur les actions européennes en 2019. Le gouvernement de coalition italien a rompu son engagement antérieur de réduire ses emprunts. Il souhaite mettre en œuvre un budget qui violerait les règles des finances publiques de la commission. La confrontation a attisé l'euroscepticisme en Italie et a pesé sur les marchés. Cependant, le pire des scénarios qui pourrait troubler les investisseurs - une sortie italienne de l'Union européenne - est peu probable.

À court terme, nous sommes confiants que le blocage du budget sera résolu. Cela bénéficiera aux actions financières italiennes en 2019 même si les petites banques locales restent vulnérables en raison de problèmes de financement. Certains commentateurs se sont inquiétés des conséquences de l’arrêt du programme d’assouplissement quantitatif de la BCE sur l’Italie, mais nous pensons que l’économie devrait être en mesure de faire face au retrait de ce soutien.

4. Les marchés émergents offrent des opportunités en matière de sélection des titres

Après une période prolongée au cours de laquelle les facteurs macroéconomiques ont dominé le cours des actifs sur les marchés émergents, les fondamentaux des entreprises devraient se redéfinir en 2019. De nombreux pays connaissent toujours une croissance supérieure à celle de leurs homologues des marchés développés. Les actions ayant été réévaluées, les valorisations semblent désormais plus attrayantes.

Certains titres technologiques des marchés émergents pourraient être une aubaine. En 2018, ces entreprises ont été doublement frappées ; tout d’abord par la déroute des marchés émergents, puis par les ventes massives des entreprises technologiques américaines. Cependant, toutes les entreprises technologiques  des économies émergentes ne dépendent pas des géants américains pour se développer. Toutes ne sont pas non plus exposées aux tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, comme le suggère le cours de leurs actions. Les actions technologiques américaines étant de plus en plus sous pression, le rabais offert par des sociétés du secteur sur les marchés émergents pourrait inciter des investisseurs à actualiser leurs portefeuilles en 2019.

Information importante

Sauf indication contraire, la source de toutes les informations est Aviva Investors Global Services Limited (« Aviva Investors ») au dimanche 9 décembre 2018. Sauf mention contraire, les avis et les opinions contenus dans le présent document sont ceux d’Aviva Investors. Leur contenu ne doit pas être considéré comme indiquant une garantie de rendement d'un placement géré par Aviva Investors, ni comme un conseil de quelque nature que ce soit. Les informations contenues dans ce document ont été obtenues auprès de sources considérées comme fiables, mais elles n’ont fait l’objet d’aucune vérification indépendante d’Aviva Investors, et Aviva Investors ne peut en garantir l'exactitude. Les performances passées ne présagent en rien des performances futures. La valeur d’un placement et de tout revenu en découlant est susceptible de fluctuer aussi bien à la baisse qu’à la hausse, et il n’est pas garanti que l’investisseur recouvre son montant d’investissement initial. Aucun élément de ce document, y compris les références à des titres, classes d'actifs ou marchés financiers spécifiques, ne doit ou ne peut être considéré comme un conseil ou une recommandation de quelque nature que ce soit. Ce document ne constitue pas une recommandation de vente ou d'achat d'un placement quelconque.

Pour la région Royaume-Uni et Europe, ce document a été élaboré et émis par Aviva Investors Global Services Limited, une entreprise enregistrée en Angleterre sous le numéro 1151805. Siège social : St Helen’s, 1 Undershaft, London EC3P 3DQ. (Londres, Angleterre) Cette entreprise est agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority (autorité des marchés du Royaume-Uni). Vous pouvez nous contacter à l'adresse : Aviva Investors Global Services Limited, St. Helen’s, 1 Undershaft, London, EC3P 3DQ. Les appels téléphoniques à Aviva Investors peuvent être enregistrés à des fins de formation ou de suivi.

Aviva Investors France, société de gestion de portefeuille de droit français agréée par l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) sous le n° GP 97-114, Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 17.793.700  euros, dont le siège social est situé 14 rue Roquépine, 75008 Paris, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro 335 133 229.

Aviva Investors est la dénomination commerciale de la branche de gestion d’actifs du groupe Aviva. 

RA18/1312/31032019

Egalement sur ce sujet