La politique d’allocation au sein de nos fonds multi-actifs

Le mois d’octobre a été marqué par le retour de la prudence sur les marchés financiers compte tenu des nouvelles mesures de restrictions sanitaires annoncées en Europe et de l’absence d’avancée sur le plan de relance aux États-Unis.

En fin de mois, les annonces des reconfinements allégés en France et en Allemagne, les deux principaux pays de la zone euro, ont pesé sur les indices. Les banquiers centraux ont conservé leur politique monétaire. Le risque politique est resté sur le devant de la scène en amont des élections américaines du 3 novembre.

Au sein des portefeuilles multi-actifs gérés contre des indicateurs de référence, nous n’avons pas modifié notre politique de gestion au cours du mois d’octobre.

Sur les actions, nous conservons une opinion neutre. Le marché actions reste soutenu tant par les politiques monétaires accommodantes que par les politiques fiscales. Les résultats des entreprises aux États-Unis et en Europe au titre du troisième trimestre dépassent les attentes. L’évolution du marché dépendra de l’impact des reconfinements comme de la découverte d’un vaccin.

Nous maintenons notre opinion positive sur les emprunts d’États en termes de duration (*) par rapport à nos indicateurs de référence. L'action des banques centrales reste le facteur déterminant de l'évolution des taux d'intérêt. Les taux directeurs vont rester à de bas niveaux pour de nombreux trimestres. Ces éléments nous incitent à conserver une duration (*) positive au sein de nos portefeuilles.

Sur les obligations d’entreprises, nous conservons notre opinion positive tout en restant sélectifs. Cette classe d'actifs continue d'offrir un potentiel de rendement que nous jugeons intéressant, en particulier les titres de catégorie Haut Rendement » (**). La classe d’actifs continue d’attirer des flux importants. Toutefois, il convient de rester très sélectif car la classe d’actifs devrait, selon nous, continuer de souffrir de dégradations de notation par les agences.

Avertissement : la politique d’allocation présentée concerne les fonds multi-actifs gérés par Aviva Investors France (y compris les fonds profilés). L’horizon d’investissement de cette politique d’allocation est à court terme et peut évoluer à tout moment. Cette politique de gestion ne constitue donc pas une indication pour construire une allocation de long terme d’un client.

Notes :

 (*) La duration correspond à la durée de vie moyenne pondérée d'une obligation ou d'un portefeuille d'obligations exprimée en années.

(**) Les obligations spéculatives à « Haut rendement » ont une note de crédit (de BB+ à D selon Standard & Poor’s et Fitch) plus faible que les obligations « Investment Grade » (notées de AAA à BBB- selon Standard & Poor’s et Fitch) en raison de la santé financière plus fragile de leurs émetteurs selon les analyses des agences de notation. Elles sont donc considérées comme plus risquées par les agences de notation et offrent en contrepartie des rendements plus élevés.

La gestion actions

Nous conservons une opinion neutre au sein de nos fonds multi-actifs, gérés contre des indicateurs de référence, compte tenu des interventions massives des banquiers centraux qui offrent un soutien fort aux marchés actions.

Sur l'ensemble des zones, nous sommes neutres en raison de l'environnement incertain actuel. Si la résurgence de la pandémie fait peser un risque sur les actions, la découverte d’un vaccin pourrait favoriser, à terme, la classe d’actifs.

La gestion taux

Marché des obligations souveraines

Au sein de nos fonds multi-actifs, nous avons maintenu la sensibilité aux taux d’intérêts des portefeuilles à un niveau supérieur à celle de nos indicateurs de référence au cours du mois d’octobre.

Nous avons conservé une surexposition aux pays périphériques avec une surpondération de l’Italie (renforcée en début de mois) et du Portugal.

Nous avons d’autre part conservé une surpondération de certains pays « cœur » de la zone euro (Autriche et Finlande), et une sous-pondération de l’Allemagne.

Nous avons maintenu des positions d’aplatissement sur les courbes espagnole et italienne.

Nous avons conservé l’exposition à l’inflation en diversification.

Enfin, nous avons légèrement augmenté l’allocation en obligations du secteur privé, en substitution aux obligations souveraines des pays cœur de maturité très courtes.

Marchés du crédit (libellés en euros)

Les obligations d'entreprises notées « Investment Grade » (*) ont légèrement poursuivi leur progression au cours du mois d’octobre en dépit du regain d’aversion pour le risque constaté en fin de mois dans le sillage du retour de la pandémie.

Les obligations d’entreprises notées « Haut Rendement » (*) se sont moins bien comportées que les obligations notées « Investment Grade » (*). On constate que la défiance à l’égard des obligations les moins bien notées a progressé sur le mois et s’inscrit à 369 points de base (indice Itraxx Cross Over 5 ans (**)) fin octobre contre 346 fin septembre.

Le marché primaire a continué d’être actif sauf à la fin du mois lorsque les inquiétudes autours de nouvelles mesures de restrictions sanitaires sont réapparues.  

La liquidité est restée limitée compte tenu des flux acheteurs des assureurs comme des banques centrales (***).

La classe d’actifs est toujours soutenue par les mesures mises en œuvre par les banquiers centraux.

Le mouvement de dégradation de notation des entreprises se poursuivra au cours des prochains trimestres. Il reste aux investisseurs à faire preuve de sélectivité dans leurs investissements pour éviter les accidents de crédit qui pourraient intervenir.

Nous conservons une opinion positive (en particulier sur le « Haut Rendement » (*)) sur cette classe d’actifs au sein de nos portefeuilles multi-actifs. Nous restons neutres sur les obligations d’entreprises notées « Investment Grade » (*).

Notes :

(*) Les obligations spéculatives à « Haut rendement » ont une note de crédit (de BB+ à D selon Standard & Poor’s et Fitch) plus faible que les obligations « Investment Grade » (notées de AAA à BBB- selon Standard & Poor’s et Fitch) en raison de la santé financière plus fragile de leurs émetteurs selon les analyses des agences de notation. Elles sont donc considérées comme plus risquées par les agences de notation et offrent en contrepartie des rendements plus élevés.

(**) L’Itraxx Cross Over 5 ans est un indice de « Credit Default Swaps » (swaps de défaut de crédit), qui permet de mesurer le coût de la protection contre le défaut d’entreprises les moins bien notées.

(***) La liquidité est la capacité d’acheter ou de vendre rapidement un actif, sans en affecter le prix

En savoir plus sur la lettre mensuelle

Les marchés, actions et taux

L’évolution des marchés actions et obligataires au cours du mois.

Notre scénario économique

Notre analyse de la dynamique économique des grandes zones dans le monde.

Information importante

Ce document à caractère promotionnel a été établi le 30 octobre 2020 par Aviva Investors France, société de gestion de portefeuille de droit français agréée par l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) sous le n° GP 97-114, Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 18 608 050 euros, dont le siège social est sis 14 rue Roquépine, 75008 Paris, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro 335 133 229. Il ne saurait être assimilé à une activité de démarchage, à une quelconque offre de valeur mobilière ou instrument financier que ce soit ou de recommandation d’en acheter ou d’en vendre. Il contient des éléments d’information et des données chiffrées qu’Aviva Investors France considère comme fondés ou exacts au jour de leur établissement. Pour ceux de ces éléments qui proviennent de sources d’information externes, leur exactitude ne saurait être garantie. Ce document ne donne aucune assurance de l’adéquation des OPC gérés par Aviva Investors France à la situation financière, au profil de risque, à l’expérience ou aux objectifs de l’investisseur. Avant d’investir dans un OPC, l’investisseur doit procéder à sa propre analyse en s’appuyant sur les conseils de son choix. Aviva Investors France décline toute responsabilité quant à d’éventuels dommages ou pertes résultant de l’utilisation en tout ou partie des éléments figurant dans ce document. Les analyses présentées reposent sur des hypothèses et des anticipations d’Aviva Investors France, faites au moment de la rédaction du document qui peuvent être totalement ou partiellement non réalisées sur les marchés. Elles ne constituent pas un engagement de rentabilité et sont susceptibles d’être modifiées. La valeur d'un investissement sur les marchés peut fluctuer à la hausse comme à la baisse, et peut varier en raison des variations des taux de change. En fonction de la situation économique et des risques de marché, aucune garantie n’est donnée sur le fait que les produits ou services présentés puissent atteindre leurs objectifs d’investissement. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Le Document d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI), le prospectus ainsi que les derniers états financiers disponibles des OPC gérés par Aviva Investors France, sont à la disposition du public sur simple demande, auprès d’Aviva Investors France. Ce document ne peut être reproduit sous quelque forme que ce soit ou transmis à une autre personne que celle à qui il est adressé.

 

FA20/0104/04052021