Comment les investisseurs peuvent réformer les marchés et contribuer à lutter contre le changement climatique.

Il y a quelques années, nous avons eu une révélation sur l’ESG. Tous les bons résultats que nous avons réussi à atteindre grâce à nos engagements au niveau microéconomique n’auraient aucun sens si nous ne parvenions pas à remédier aux défaillances existentielles du marché au niveau macroéconomique. 

Pour y parvenir, il faut faire preuve de diplomatie, ainsi que de connaissances et de compréhension approfondies des systèmes.

La réponse a consisté à trouver un moyen de contribuer à la réforme du marché : le terrain de jeu sur lequel agissent divers acteurs financiers, des retraités et épargnants aux investisseurs institutionnels, aux banques et aux propriétaires d’actifs, aux autorités de réglementation, aux agences de notation de crédit et aux fournisseurs d’indices. Mais atteindre cet objectif n’est pas une mince affaire.  Pour y parvenir, il faut faire preuve de diplomatie, et avoir des connaissances et une compréhension approfondies des systèmes, de la complexité des marchés financiers, de l’évolution et des changements constants, de même que conscience des dangers des conséquences imprévues.

Donella H. Meadows, scientifique environnementale américaine et autrice de Thinking in Systems: Introduction, explique : « Un système est un ensemble de choses (personnes, cellules, molécules, etc.) interconnectées de telle sorte qu’elles produisent leur propre comportement au fil du temps. Nous en savons beaucoup sur le fonctionnement du monde, mais pas assez. Notre savoir est incroyable ; notre ignorance l’est plus encore. Nous pouvons améliorer notre compréhension, mais nous ne pouvons pas la rendre parfaite ».

Les investisseurs sont donc idéalement positionnés pour initier un changement à l’échelle du système.

En tant que gardiens du capital de nos clients, nous disposons des connaissances, de l’influence et de la clairvoyance nécessaires pour créer un changement économique et social durable. La finance circule dans tous les secteurs et toutes les industries ; il n’y a pas une seule entreprise ou activité commerciale qui ne soit pas touchée par elle. Par définition, notre influence s’étend à tous. Les investisseurs sont donc idéalement positionnés pour initier un changement à l’échelle du système.  

Cependant, Rick Stathers, analyste ESG senior et spécialiste du changement climatique chez Aviva Investors, estime que la plupart des secteurs de la finance sous-estiment les effets interconnectés du changement climatique. « Les économistes et les investisseurs partent simplement du principe qu’un réchauffement de X degrés entraînera une perte de Y % du PIB, et ne tiennent pas compte des conséquences sur les migrations et la chaîne de valeur, ni du risque croissant que le dépassement de 1,5 degré Celsius déclenche des points de basculement climatique et un réchauffement accru », explique-t-il. 

Quelques exemples illustrent la manière dont des changements significatifs peuvent être apportés aux systèmes. 

Le premier est une coalition d’organisations du secteur privé et public que nous avons aidées à se réunir en novembre 2019. L’initiative appelle à la création d’une plateforme internationale pour le financement du climat (IPCF) qui produirait une stratégie globale pour financer les objectifs de l’accord de Paris sur le changement climatique positif. Il est inquiétant de constater qu’il n’existe actuellement aucun plan de financement cohérent, mais simplement une série de promesses et d’engagements indépendants. 

Compte tenu des investissements nécessaires, des vastes changements économiques que cela implique et des efforts considérables déployés jusqu’à présent par un nombre important de leaders exceptionnels dans le domaine de la finance climatique, on peut trouver cela surprenant.

L’initiative et son ambition sont toujours en cours de réalisation. Ayant déjà contribué à alimenter les discussions clés sur les politiques, l’IPCF proposée permettrait de : 

  • réunir les institutions financières (par exemple banques, assureurs, gestionnaires d’investissement) avec celles qui façonnent les marchés afin de mettre en place une stratégie de transition financière mondiale ;
  • offrir une assistance technique aux pays en développement qui cherchent à mettre en place des plans de collecte de capitaux pour leurs contributions déterminées au niveau national (NDC) ;
  • promouvoir (et mesurer) des flux toujours plus importants de financement climatique par toutes les institutions financières dans les domaines où ils sont le plus nécessaires.
  • élaborer un rapport annuel qui analyse l’efficience, l’efficacité et la cohérence des différentes initiatives internationales en matière de financement climatique.

La prochaine étape est la World Benchmarking Alliance (WBA). Sa mission, influencée par notre vision, est de « construire un mouvement pour mesurer et encourager l’impact des entreprises vers un avenir durable qui fonctionne pour tout le monde ».  

Pour ce faire, elle a identifié sept transformations clés nécessaires pour mettre la société sur une voie plus durable. Pour aider à créer une course vers le sommet et instaurer la transparence, l’équipe WBA a mis au point une série de références pour évaluer 2 000 des entreprises les plus influentes du monde, en les classant et en les mesurant par rapport aux objectifs de développement durable (ODD) ainsi qu’aux questions relevant des droits humains. Ces indices de référence sont accessibles et utilisables gratuitement et fournissent des informations précieuses pour aider les investisseurs à prendre des décisions et responsabiliser les entreprises.

Le Corporate Human Rights Benchmark, créé en 2013, est l’une des principales initiatives de la WBA. En utilisant la nature concurrentielle des marchés, elle met 230 entreprises internationales au défi d’intégrer les droits humains dans leurs opérations et leur culture. Huit ans après sa création, l’indice de référence est largement soutenu par les sociétés, les gouvernements, les investisseurs et la société civile.  

Steve Waygood, Directeur des investissements responsables chez Aviva Investors, considère ces initiatives non seulement comme une obligation fiduciaire des investisseurs institutionnels envers leurs actionnaires, mais aussi comme une responsabilité clé pour agir dans le meilleur intérêt des clients. Ne pas insister sur le changement face au changement climatique, qu’il décrit comme « une crise existentielle et le plus grand échec du marché de l’histoire », serait un grave manquement au devoir.

 La politique d’influence, l’environnement de marché et les structures d’incitation à l’origine de la prise de décision sont extrêmement complexes. Il s’agit d’une quête sans fin qui relève de ce que nous appelons la « macro-gestion ». Et même si nous ne cesserons jamais d’interagir avec les entreprises et de façonner les caractéristiques ESG des autres actifs que nous gérons pour le compte de nos clients, c’est en complétant ces efforts par des initiatives de changement à l’échelle du système que nous pouvons être plus confiants (et, espérons-le, fiers) de tout impact positif.

Nous espérons que les concurrents et les autres acteurs financiers clés prendront également le relais, car un véritable changement de système nécessite une masse critique. Plus il y a de voix, mieux c’est.

Remarque : L’engagement, les objectifs et les exclusions liés aux questions ESG et au climat peuvent varier au niveau de la stratégie d’investissement et du portefeuille en fonction du pays, de la juridiction et des besoins individuels des clients.

Le panel international pour la finance climatique (IPCF)

Début 2020, nous avons réuni une coalition d’organisations du secteur privé et public qui vise à créer une stratégie complète pour financer les objectifs de l’accord de Paris sur le changement climatique.

World Benchmarking Alliance (WBA)

Nous avons collaboré avec la Fondation des Nations unies, la Business and Sustainable Development Commission et l’Index Initiative pour la créer.

Corporate Human Rights Benchmark (CHRB)

Nous avons co-créé l’indice de référence en 2013.

Voir le changement en action

Le changement climatique est le plus grand défi systémique de notre époque. Découvrez comment nous abordons l’action climatique et soutenons la transition vers un monde à faible émission de carbone et résilient au changement climatique.

Informations importantes

Except where stated as otherwise, the source of all information is Aviva Investors Global Services Limited (AIGSL). Unless stated otherwise any views and opinions are those of Aviva Investors. They should not be viewed as indicating any guarantee of return from an investment managed by Aviva Investors nor as advice of any nature. Information contained herein has been obtained from sources believed to be reliable but has not been independently verified by Aviva Investors and is not guaranteed to be accurate. Past performance is not a guide to the future. The value of an investment and any income from it may go down as well as up and the investor may not get back the original amount invested. Nothing in this material, including any references to specific securities, assets classes and financial markets is intended to or should be construed as advice or recommendations of any nature. Some data shown are hypothetical or projected and may not come to pass as stated due to changes in market conditions and are not guarantees of future outcomes. This material is not a recommendation to sell or purchase any investment.

In Europe this document is issued by Aviva Investors Luxembourg S.A. Registered Office: 2 rue du Fort Bourbon, 1st Floor, 1249 Luxembourg. Supervised by Commission de Surveillance du Secteur Financier. An Aviva company. In the UK Issued by Aviva Investors Global Services Limited. Registered in England No. 1151805.  Registered Office: St Helens, 1 Undershaft, London EC3P 3DQ.  Authorised and regulated by the Financial Conduct Authority. Firm Reference No. 119178.

In Singapore, this material is being circulated by way of an arrangement with Aviva Investors Asia Pte. Limited (AIAPL) for distribution to institutional investors only. Please note that AIAPL does not provide any independent research or analysis in the substance or preparation of this material. Recipients of this material are to contact AIAPL in respect of any matters arising from, or in connection with, this material.  AIAPL, a company incorporated under the laws of Singapore with registration number 200813519W, holds a valid Capital Markets Services Licence to carry out fund management activities issued under the Securities and Futures Act (Singapore Statute Cap. 289) and Asian Exempt Financial Adviser for the purposes of the Financial Advisers Act (Singapore Statute Cap.110). Registered Office: 1 Raffles Quay, #27-13 South Tower, Singapore 048583. In Australia, this material is being circulated by way of an arrangement with Aviva Investors Pacific Pty Ltd (AIPPL) for distribution to wholesale investors only. Please note that AIPPL does not provide any independent research or analysis in the substance or preparation of this material. Recipients of this material are to contact AIPPL in respect of any matters arising from, or in connection with, this material. AIPPL, a company incorporated under the laws of Australia with Australian Business No. 87 153 200 278 and Australian Company No. 153 200 278, holds an Australian Financial Services License (AFSL 411458) issued by the Australian Securities and Investments Commission. Business Address: Level 30, Collins Place, 35 Collins Street, Melbourne, Vic 3000, Australia.

The name “Aviva Investors” as used in this material refers to the global organization of affiliated asset management businesses operating under the Aviva Investors name. Each Aviva investors’ affiliate is a subsidiary of Aviva plc, a publicly- traded multi-national financial services company headquartered in the United Kingdom. Aviva Investors Canada, Inc. (“AIC”) is located in Toronto and is registered with the Ontario Securities Commission (“OSC”) as a Portfolio Manager, an Exempt Market Dealer, and a Commodity Trading Manager. Aviva Investors Americas LLC is a federally registered investment advisor with the U.S. Securities and Exchange Commission. Aviva Investors Americas is also a commodity trading advisor (“CTA”) registered with the Commodity Futures Trading Commission (“CFTC”) and is a member of the National Futures Association (“NFA”).  AIA’s Form ADV Part 2A, which provides background information about the firm and its business practices, is available upon written request to: Compliance Department, 225 West Wacker Drive, Suite 2250, Chicago, IL 60606.