Comment les investisseurs en actifs réels doivent se décarboner pour obtenir des portefeuilles pérennes.

La transformation de l’environnement bâti est essentielle pour décarboner notre économie. Les émissions de carbone des bâtiments et des infrastructures représentent 60 % des émissions dans le monde1.

Au Royaume-Uni, 80 % des bâtiments en 2050 auront déjà été construits2 et, dans les pays en développement, les bâtiments et les infrastructures devraient doubler d’ici 2060  (ce dernier point équivaut à l’ajout de la ville entière de New York chaque mois)3. Cela signifie que nous avons besoin d’un changement radical dans la façon dont nous construisons et rénovons les bâtiments, les transports et les systèmes de services publics que nous utilisons au quotidien.

En effet, l’Institute for Government a récemment averti que le Royaume-Uni n’a toujours pas saisi l’ampleur de la tâche. Il a noté : « Répondre à cet engagement est un défi plus difficile que de répondre à la crise du coronavirus ou de faire face au Brexit. Il faudra transformer tous les secteurs de l’économie britannique, maintenir des investissements sur trois décennies et apporter des changements importants à la vie de chacun ».

Transformation radicale, risques et réalignement du capital

Atteindre le net zéro est extrêmement difficile et ne sera pas réalisé sans une transformation radicale des comportements et de l’économie. Pour les investisseurs en actifs réels, cela signifie une électrification étendue du transport et du chauffage, une adoption rapide de l’hydrogène et le développement de technologies de capture et de stockage de carbone abordables.

Les investisseurs doivent jouer un rôle vital pour faire avancer le changement en ce qui concerne les plus grands enjeux de société

Mark Versey, Directeur général d’Aviva Investors, ne se fait aucune illusion quant aux changements nécessaires ou au « rôle vital que les investisseurs doivent jouer pour faire évoluer les plus grands problèmes de la société », notamment le changement climatique.   

Darryl Murphy, directeur général des infrastructures chez Aviva Investors, souhaite voir davantage d’interventions de l’État. « J’ai le plaisir de voir que nous avons atteint le stade où le gouvernement a été plus prescriptif sur le type de technologies qu’il souhaite voir », explique-t-il. 

Bien que certains puissent considérer cela comme controversé, arguant que les gouvernements ne devraient pas être autorisés à choisir les gagnants, nous n’avons tout simplement pas de temps à perdre. « Nous n’y parviendrons pas en laissant simplement les choses évoluer. Nous avons besoin de beaucoup plus de planification, d’efforts plus ciblés », précise Murphy.

Ed Dixon, responsable ESG pour les actifs réels chez Aviva Investors, convient que le gouvernement a un rôle important à jouer et souhaite mieux utiliser les actifs que nous avons déjà. « Un gratte-ciel de la ville de Londres pourrait être démoli et remplacé par un nouveau, même s’il est en état d’être utilisé et pourrait être rénové. Il n’y a rien dans la politique ou la réglementation en vigueur pour l’empêcher ; en fait, la structure de TVA privilégie le "nouveau". Nous ne pouvons pas continuer à démolir des bâtiments de 20 ans pour les reconstruire simplement parce que nous voulons quelque chose de différent », explique-t-il.

Il est impératif que les investisseurs en actifs réels mettent en place des parcours net zéro détaillés et solides pour protéger leurs investissements.

Les investisseurs en actifs réels sont habitués à investir sur le long terme, c’est pourquoi ces changements futurs sont désormais pertinents. Comme l’impact sur les portefeuilles pourrait survenir plus rapidement que ce que beaucoup prévoient, il est impératif qu’ils mettent en place des parcours net zéro détaillés et solides pour protéger leurs investissements.

Mais doivent-ils accroître leur appétit pour le risque afin de stimuler les changements nécessaires ? Après tout, le net zéro ne peut pas être atteint sans un redéploiement rapide du capital, ce qui signifie que les investisseurs doivent relever ce défi pour éviter les conséquences beaucoup plus néfastes de la crise climatique.

Malheureusement, de nombreuses personnes ne comprennent pas comment procéder aux changements nécessaires, même s’il existe des technologies éprouvées. Et pourtant, la valeur des propriétés qui ne peuvent pas atteindre l’objectif net zéro sans des mises à niveau importantes va baisser.  

Construire un avenir durable

Cela modifie la dynamique de la demande du client. Daniel McHugh, directeur des investissements en actifs immobiliers chez Aviva Investors, est parfaitement conscient de cela. « En tant qu’investisseur engagé, agir et soutenir la transition vers un monde à faible émission de carbone et résistant au climat est non seulement conforme à nos valeurs, mais également conforme aux attentes actuelles de nos clients », indique-t-il. 

Nous avons placé le développement durable au cœur de notre activité en actifs réels

Le fait que nous ayons placé le développement durable au cœur de notre activité en actifs réels ne devrait donc pas nous surprendre. Et après avoir décidé de devenir net zéro sur notre plateforme d’actifs réels de 47,3 milliards de livres sterling d’ici 2040, nous nous sommes également engagés à intégrer cette démarche à plusieurs niveaux du processus d’investissement : de la création d’actifs à la gestion d’actifs et à l’engagement continu des parties prenantes.

Pour garantir le respect de ces engagements par des actions mesurables, l’initiative s’appuie sur cinq objectifs intermédiaires explicites à court terme qui devraient être atteints au cours des quatre prochaines années, soit jusqu’en 2025 :

  • Investir 2,5 milliards de livres sterling dans les infrastructures et les bâtiments à faible émission de carbone et à énergie renouvelable
  • Augmenter la capacité de production d’énergie renouvelable et à faible émission de carbone à 1,5 gigawatt
  • Offrir 1 milliard de livres sterling de prêts axés sur la transition climatique
  • Créer au moins 50 % des nouvelles stratégies communes avec des labels durables ou d’impact
  • Réduire de 30 % l’intensité carbone de l’immobilier et de 10 % l’intensité énergétique.      

En reconnaissant que l’électrification de masse des transports et du chauffage est nécessaire pour répondre aux besoins croissants de la société en énergie, nous avons investi plus de 5 milliards de livres sterling depuis 2015 dans des actifs verts, notamment l’énergie solaire, l’énergie éolienne, les centres d’énergie et le rail électrique. Cela équivaut à 730 MW de capacité de production d’énergie renouvelable et à faible émission de carbone en 2020, ce qui suffit à alimenter un million de foyers. En 2020, nous avons fixé un nouvel objectif pour atteindre 1,5 GW d’ici 2025 et nous avons déjà atteint plus de 900 MW grâce à de nouveaux investissements dans le secteur de l’éolien et offshore.

Qu’il s’agisse de toits dans l’immobilier, d’investissements directs dans les énergies renouvelables au sein d’infrastructures ou du financement de projets énergétiques à grande échelle par le biais de la dette privée, notre expertise contribue à la transition de notre économie vers une économie à faible émission de carbone, tout en offrant des rendements ajustés au risque dans des secteurs en pleine croissance.

L’engagement que nous avons pris en 2020 de créer 1 milliard de livres de prêts pour la transition durable d’ici 2025 devrait également contribuer à accélérer la transition sociétale. Nous sommes sur la bonne voie pour atteindre cet objectif et nous avons déjà été à l’origine de plus de 600 millions de livres sterling en seulement sept mois. Les emprunteurs reçoivent généralement une prime financière d’environ 20 points de base, soit 200 000 livres sterling sur un prêt de 100 millions de livres sterling. 

Notre nouveau cadre exclusif est conçu pour répondre spécifiquement à la transition climatique des bâtiments.

En parlant des prêts de transition, Dixon déclare : « Notre nouveau cadre exclusif est conçu pour répondre spécifiquement à la transition climatique des bâtiments,  qui est un domaine d’intérêt croissant sur le marché de l’immobilier ». 

Nos emprunteurs prennent déjà les mesures convenues pour réduire les émissions des actifs sur lesquels le financement est garanti. Cela inclut le remplacement des panneaux photovoltaïques solaires, la réduction de la demande énergétique grâce à un éclairage et une installation plus efficaces, et l’obtention de certifications pour les bâtiments écologiques. 

Les prêts durables contribuent en fin de compte à réduire l’empreinte carbone des investissements de la société, à améliorer la stabilité financière de l’emprunteur sous-jacent et à réduire les risques de transition climatique à long terme associés à l’immobilier. 

Au-delà de nos propres efforts, le fait de bien faire les choses apportera de nombreux avantages. La collaboration et l’apprentissage des meilleures pratiques du secteur seront essentiels. La réglementation et la demande des clients nous poussent dans la bonne direction, mais nous devons aussi être animés par la conviction que construire un avenir plus durable est tout simplement la bonne chose à faire. 

Comme l’explique Oliver Rix, partenaire pour l’énergie, les services publics et les ressources chez Baringa : « La qualité de vie devrait être beaucoup plus élevée. En tant que professionnels, nous avons tendance à parler de différents scénarios et à comparer les risques et les coûts. Ces approches sont nécessaires, mais nous devons également comprendre et parler de ce que cela signifie pour les gens. Elle vise à améliorer la qualité de l’air, à réduire la pollution sonore, à utiliser les terres de manière plus durable, à bien gérer la campagne et à améliorer la biodiversité ».

Il est difficile de mieux résumer les choses.

Remarque : L’engagement, les objectifs et les exclusions liés aux questions ESG et au climat peuvent varier au niveau de la stratégie d’investissement et du portefeuille en fonction du pays, de la juridiction et des besoins individuels des clients.

Références

  1. Department for Business, Energy & Industrial Strategy provisional UK emissions 2019
  2. https://www.ukgbc.org/climate-change/
  3. https://architecture2030.org/why-the-building-sector/

Voir le changement en action

Le changement climatique est le plus grand défi systémique de notre époque. Découvrez comment nous abordons l’action climatique et soutenons la transition vers un monde à faible émission de carbone et résilient au changement climatique.

Informations importantes

Except where stated as otherwise, the source of all information is Aviva Investors Global Services Limited (AIGSL). Unless stated otherwise any views and opinions are those of Aviva Investors. They should not be viewed as indicating any guarantee of return from an investment managed by Aviva Investors nor as advice of any nature. Information contained herein has been obtained from sources believed to be reliable but has not been independently verified by Aviva Investors and is not guaranteed to be accurate. Past performance is not a guide to the future. The value of an investment and any income from it may go down as well as up and the investor may not get back the original amount invested. Nothing in this material, including any references to specific securities, assets classes and financial markets is intended to or should be construed as advice or recommendations of any nature. Some data shown are hypothetical or projected and may not come to pass as stated due to changes in market conditions and are not guarantees of future outcomes. This material is not a recommendation to sell or purchase any investment.

In Europe this document is issued by Aviva Investors Luxembourg S.A. Registered Office: 2 rue du Fort Bourbon, 1st Floor, 1249 Luxembourg. Supervised by Commission de Surveillance du Secteur Financier. An Aviva company. In the UK Issued by Aviva Investors Global Services Limited. Registered in England No. 1151805.  Registered Office: St Helens, 1 Undershaft, London EC3P 3DQ.  Authorised and regulated by the Financial Conduct Authority. Firm Reference No. 119178.

In Singapore, this material is being circulated by way of an arrangement with Aviva Investors Asia Pte. Limited (AIAPL) for distribution to institutional investors only. Please note that AIAPL does not provide any independent research or analysis in the substance or preparation of this material. Recipients of this material are to contact AIAPL in respect of any matters arising from, or in connection with, this material.  AIAPL, a company incorporated under the laws of Singapore with registration number 200813519W, holds a valid Capital Markets Services Licence to carry out fund management activities issued under the Securities and Futures Act (Singapore Statute Cap. 289) and Asian Exempt Financial Adviser for the purposes of the Financial Advisers Act (Singapore Statute Cap.110). Registered Office: 1 Raffles Quay, #27-13 South Tower, Singapore 048583. In Australia, this material is being circulated by way of an arrangement with Aviva Investors Pacific Pty Ltd (AIPPL) for distribution to wholesale investors only. Please note that AIPPL does not provide any independent research or analysis in the substance or preparation of this material. Recipients of this material are to contact AIPPL in respect of any matters arising from, or in connection with, this material. AIPPL, a company incorporated under the laws of Australia with Australian Business No. 87 153 200 278 and Australian Company No. 153 200 278, holds an Australian Financial Services License (AFSL 411458) issued by the Australian Securities and Investments Commission. Business Address: Level 30, Collins Place, 35 Collins Street, Melbourne, Vic 3000, Australia.

The name “Aviva Investors” as used in this material refers to the global organization of affiliated asset management businesses operating under the Aviva Investors name. Each Aviva investors’ affiliate is a subsidiary of Aviva plc, a publicly- traded multi-national financial services company headquartered in the United Kingdom. Aviva Investors Canada, Inc. (“AIC”) is located in Toronto and is registered with the Ontario Securities Commission (“OSC”) as a Portfolio Manager, an Exempt Market Dealer, and a Commodity Trading Manager. Aviva Investors Americas LLC is a federally registered investment advisor with the U.S. Securities and Exchange Commission. Aviva Investors Americas is also a commodity trading advisor (“CTA”) registered with the Commodity Futures Trading Commission (“CFTC”) and is a member of the National Futures Association (“NFA”).  AIA’s Form ADV Part 2A, which provides background information about the firm and its business practices, is available upon written request to: Compliance Department, 225 West Wacker Drive, Suite 2250, Chicago, IL 60606.